En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Coup de coeur Crédit Agricole
ADOHRe
Votre réussite, notre préoccupation !
ADOHRe
Votre réussite, notre préoccupation !

: Un projet associatif de proximité.

 


J’ai le plaisir de vous présenter mon projet associatif. J’ai pour ambition de créer une association promouvant un nouveau programme d’éducation thérapeutique concernant 3 pathologies : l’obésité, l’hypertension et le diabète.

Comme vous l’avez sans doute compris, cette future association s’appellera ADOHRe.

 

ADOHRe : Qu’est-ce que c’est ?

Une Association d’accompagnement et de lutte contre le Diabète, l’Obésité et l’Hypertension à la Réunion.

 

Pourquoi ?

              

                        

                                    

 

Enfin, concernant l’hypertension sévère, elle touche 2400 réunionnais.

 

Malheureusement certaines personnes sont touchées par les trois à la fois. Ces pathologies non suivies peuvent être responsables de complications pour la santé. Les besoins de la population concernant l’éducation thérapeutique sont immenses. Nous souhaitons donc apporter notre pierre à l’édifice !

 

Notre but ?

Venir en aide aux personnes atteintes de ces maladies, afin qu’elles puissent vivre en autonomie en toute sérénité et sécurité, et ainsi réduire l’apparition des complications.


Comment ?

En les conviant à participer à nos programmes d’éducation thérapeutique du patient, se déroulant sous forme de consultations individuelles et d’ateliers de groupe. L’intervention de divers professionnels de santé permettra l’apport de connaissances et le suivi rapproché nécessaire à la prise en charge de ces pathologies.

 

Quels professionnels de santé ?

Interviendront : Diététicienne, Professeur en activité physique adaptée, Infirmière, Psychologue, Socio esthéticienne.

 

A quel coût pour l’usager ?

Ce sera gratuit pour les usagers, car subventionné par des fonds publics et autres financeurs.

 

C’est où ?

Avant l’obtention d’un local fixe, nous retrouverons les usagers dans des locaux gracieusement mis à disposition par les communes du SUD de l’île.

 

Pourquoi passer par Pocpoc ?

Plusieurs sont ceux qui ont la volonté de venir en aide à toutes ces personnes qui sont en attentes de prise en charge.

Comme je l’ai dit plus haut, nous avons besoin d’une subvention de l’ARS (Agence Régionale de Santé), pour cela il faudra donc monter un dossier tiptop ;) pour pouvoir prétendre à y accéder.
Un dossier bien présenté demande un investissement certain auprès d'un graphiste notamment pour obtenir un autre logo, plus représentatif de mes attentes, et un film de présentation professionnel. Au delà de l'aspect visuel, une formation plus complète de certains professionnels actifs dans l'association sera primordiale. L'obtention de cette aide financière représenterait un réel appui pour mener à bien ces projets. Tout est encore à faire !

Vous connaissez forcément des personnes autour de vous souffrant d’une de ces trois pathologies ! Demandez-leur leur avis !



Aidez-nous à prendre soin de vous et de vos proches !!!

En pleine discussion !

Saint joseph
La Réunion
Florence  Huet.
HUET Florence
Active pour prendre soin des usagers

Saint-Josephoise de bientôt 30 ans et infirmière humaniste, je suis animée par une volonté d'indépendance et j'ambitionne de prendre en charge les usagers que je côtoie tous les jours d'une manière tout à fait différente.

Alarmée par le sombre constat qu'aujourd'hui les communes du sud sauvage n'offrent que trop peu de soins à la forte demande en éducation et accompagnement thérapeutique; je souhaite urgemment y remédier. Ainsi, mon expérience en éducation thérapeutique dans le milieu associatif m'a confortée dans ce projet de créer ADOHRe, une association ambitieuse qui représente une formidable réponse au problème soulevé.

Par ailleurs, mon expérience à l'hôpital m'a permis de voir que les actions mis en place ont été utiles, mais malheureusement encore trop de gens restent sur le carreau. Beaucoup de patients expriment encore aujourd'hui leur méconnaissance concernant les complications engendrées par l'obésité, le diabète ou l'hypertension. Le désespoir des personnes ayant subi une amputation ou ayant perdu un de leurs sens, représente pour moi une des premières motivations à m'investir personnellement et professionnellement. Chacun d'entre nous a le droit d'être informé et sensibilisé pour ne jamais être confronté à ces changements brutaux et traumatisants pour tout un chacun.

Je ne prétend pas pouvoir changer le monde, je sais combien il est difficile de résister à la tentation surtout à la Réunion: avec nos pain-bouchons gratinés "ketchup/mayo", le kilo de letchis qu'on vient juste d'acheter, ou encore le bon carry pâte cochons !!!! ;) Néanmoins l'existence des spécialités locales n'exclue pas le droit de les consommer tout en développant un esprit critique. Il faut savoir, mais surtout comprendre ce que l'on mange !!

Par conséquent, ADOHRe m'a paru être le choix le plus pertinent pour mettre en œuvre ces projets ambitieux et primordiaux afin d'améliorer la santé de la population réunionnaise.

L'avancé de mon projet étoffera à coup sûr la suite de ma biographie.

120
J - 9
Florence  Huet.
HUET Florence
Active pour prendre soin des usagers

Saint-Josephoise de bientôt 30 ans et infirmière humaniste, je suis animée par une volonté d'indépendance et j'ambitionne de prendre en charge les usagers que je côtoie tous les jours d'une manière tout à fait différente.

Alarmée par le sombre constat qu'aujourd'hui les communes du sud sauvage n'offrent que trop peu de soins à la forte demande en éducation et accompagnement thérapeutique; je souhaite urgemment y remédier. Ainsi, mon expérience en éducation thérapeutique dans le milieu associatif m'a confortée dans ce projet de créer ADOHRe, une association ambitieuse qui représente une formidable réponse au problème soulevé.

Par ailleurs, mon expérience à l'hôpital m'a permis de voir que les actions mis en place ont été utiles, mais malheureusement encore trop de gens restent sur le carreau. Beaucoup de patients expriment encore aujourd'hui leur méconnaissance concernant les complications engendrées par l'obésité, le diabète ou l'hypertension. Le désespoir des personnes ayant subi une amputation ou ayant perdu un de leurs sens, représente pour moi une des premières motivations à m'investir personnellement et professionnellement. Chacun d'entre nous a le droit d'être informé et sensibilisé pour ne jamais être confronté à ces changements brutaux et traumatisants pour tout un chacun.

Je ne prétend pas pouvoir changer le monde, je sais combien il est difficile de résister à la tentation surtout à la Réunion: avec nos pain-bouchons gratinés "ketchup/mayo", le kilo de letchis qu'on vient juste d'acheter, ou encore le bon carry pâte cochons !!!! ;) Néanmoins l'existence des spécialités locales n'exclue pas le droit de les consommer tout en développant un esprit critique. Il faut savoir, mais surtout comprendre ce que l'on mange !!

Par conséquent, ADOHRe m'a paru être le choix le plus pertinent pour mettre en œuvre ces projets ambitieux et primordiaux afin d'améliorer la santé de la population réunionnaise.

L'avancé de mon projet étoffera à coup sûr la suite de ma biographie.

Saint joseph
La Réunion
Autopromo