En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Coup de coeur Crédit Agricole
Kaz la fami/ Maison de la parentalité
La famille, soubassement de la société
Kaz la fami/ Maison de la parentalité
La famille, soubassement de la société

Le projet par mon amie Stephanie  

La famille est l'unité de base de la société. Pour qu'une société aille bien, il faut que ceux qui la composent aillent bien. Je crois fermement que si nous prenons soin de la famille, nous travaillons activement à un monde meilleur. 

Une action à l'échelle d'un village... pour commencer. 

C'est dans le village de la Plaine des Grègues que je souhaite initier mon projet. Loin des problématiques "des blocs", on pourrait penser que les villages sont éloignés des soucis sociaux. Pourtant, nous remarquons que comme partout, la solidarité et l'esprit de famille s'érodent. Des enfants en décalage avec leurs parents,  avec un accès à de nombreux outils notament informatiques et des parents ne sachant pas exactement comment gérer cela. Des relations compliquées avec les institutions, et notament l'école, qui en ne partageant pas les réalités des familles ne pousse pas les élèves à la réalisation de leur devenir. Des jeunes sans avenirs, qui trainent en gâchant leur potentiel, qui deviendront peut-être des parents, sans avoir trouvé leur destinée.

Une société qui reste inactive, alors qu'elle devrait être debout.

Ce village, je le connais, c'est le mien, et avant de voir grand, il faut savoir commencer petit. Ici, entre les montagnes, l'impact est calculable, visible, palpable, et les institutions ont besoin de chiffres pour péréniser des actions. Mon objectif n'est pas de faire un projet "pour moi" mais de porter un type de projet à appliquer et adapter à différents endroits. 

La kaz la fami c'est quoi? 

C'est tout d'abord un lieu d'acceuil social,et lorsque je pense social, je pense ouvert à tous, c'est-à-dire avec une certaine gratuité. Avec l'aide de partenaires divers (médiateur, sage-femme/maïeuticien, puéricultrice, pédiatre, psychologue, assistante sociale...) et avec des partenariats (Commune, Etat, CAF, associations...) je souhaite apporter un soutien à toutes les strates de la famille: 

- Aux couples qui souhaitent fonder une famille pour entourer ce moment particulier, du projet  à  la grossesse, pas seulement sous l'angle médical, mais également dans la construction de leur identité de parents

- Aux  parents pour les accompagner dans leurs fonctions parentales (sans oublier les familles monoparentales ou les familles recomposées)

- Aux enfants depuis leur plus jeune âge pour comprendre, aider à comprendre et développer leur potentiel 

- Aux adolescents pour travailler avec eux autour des valeurs, et développer leur sens de la responsabilité face aux défis de cette saison de vie difficile.

Au-delà de cette mission autour de la parentalité, cette structure a pour objectifs de recréer du lien avec les écoles ainsi que de redévelopper  le lien social (chantier d'insertion, jardin participatif, espace de prêts de matériels divers, liens inter-générationnels...). C'est un lieu générateur d'emplois et d'implusion social, un espace où chacun a la possibilité de trouver de l'aide mais également d'aider les autres.

  Comment?

Tout d'abord, la kaz la fami est un lieu de partage, un espace de parole où le jugement n'a pas sa place. Les parents échangent entre eux, avec des professionnels de l'enfance ou de la parentalité.  C'est un lieu d'écoute pour le personnel qui guide au mieux vers des ateliers, des professionnels, qui propose les pistes correspondant aux besoins. C'est un endroit vivant où les personnes peuvent se retrouver autour d'un café avec ou sans les enfants, en couple, entre amis. Un planning d'ateliers divers est proposé (groupes de parole, ateliers à thèmes...), des actions sont menées pour resserer les liens familiaux et les liens sociaux (soirées jeux de société, ateliers créatifs parents/enfants... développement des échanges de services et de compétences, favoriser la connexion entre les éleveurs, agriculteurs, artisans du quartier et les consommateurs). C'est aussi un espace de prévention, à la fois de la délinquance, des violences, grossesses précosses, alcool, drogues avec des ateliers spécifiques adressés aux adolesents. 

Pourquoi passer par Pocpoc?

Passer par Pocpoc, c'est montrer aux institutions que tout un chacun s'intéresse à ce projet, et à sa hauteur souhaite y contribuer, c'est pour moi l'expression même de l'addhésion populaire. Ce projet ne pourra pas se faire sans des financements importants, mais avec votre aide, je souhaite convaincre tout d'abord que nous ne sommes pas dans une époque de l'inconscience, et que chacun a envie d'une espérance de vie meilleure. 

Avec ce financement, je souhaite d'abord finaliser mes projections par des plans concrets pour réhabiliter un local devenu un squat dans notre village, ainsi, avec ces plans, arriver devant les partenaires sociaux avec un projet finalisé, qui donne confiance.

 

En pleine discussion !

Saint joseph
La Réunion
Jessie M.
Jessie

Au départ, je suis professeur et en choisissant ce métier, ma conviction était de lutter contre les inégalités et proposer à tous une possibilité de réussir, et par réussir, j'entends avant tout, s'épanouir. Ma vie m'a amenée à faire de multiples formations autour des enfants, de la parentalité, du coaching de vie. Au final, chaque pas fait dans l’existence m'a fait prendre conscience que ma vocation était de me mettre au service des autres et de partager, avec cette idée que nous devons semer juste pour récolter grand. Et c'est à l'origine même de l'être humain que je souhaite aider à arroser ce que chacun souhaite semer.

83
J - 9
Jessie M.
Jessie

Au départ, je suis professeur et en choisissant ce métier, ma conviction était de lutter contre les inégalités et proposer à tous une possibilité de réussir, et par réussir, j'entends avant tout, s'épanouir. Ma vie m'a amenée à faire de multiples formations autour des enfants, de la parentalité, du coaching de vie. Au final, chaque pas fait dans l’existence m'a fait prendre conscience que ma vocation était de me mettre au service des autres et de partager, avec cette idée que nous devons semer juste pour récolter grand. Et c'est à l'origine même de l'être humain que je souhaite aider à arroser ce que chacun souhaite semer.

Saint joseph
La Réunion
Autopromo